Compagnie de nouveau cirque de rue et de salle…

Bref historique

Après s’être formés dans des écoles de cirque réputées (Fratellini, Lido, Balthazar..) et avoir goûté à la scène en tant qu’interprètes, comédiens, acrobates, nous, Camille et Milou, décidons à l’issue de nos années de formations professionnelles d’artistes de cirque, de fonder notre compagnie en novembre 2002.
C’est à l’école des arts du cirque Le Lido que nous découvrons la danse-escalade avec la compagnie Revêtement Mural (Toulouse), qui nous forme à la technique de la verticalité et du déplacement chorégraphié. En peu de temps, nous éprouvons un réel plaisir à nous déplacer, à nous confronter aux murs, aux plafonds… De la danse-escalade pure, nous transposons nos techniques circassiennes pour détourner le style de nos formateurs. Ainsi, nous mêlons la danse, l’acrobatie, les portés, le jeu d’acteur dans un espace aérien et vertical. L’objectif : être à l’aise sur un support perpendiculaire au sol, support qui devient alors notre scène de jeu.
De là, naît la compagnie Lézartikal, compagnie de cirque/danse/escalade.

Les premières années

C’est une longue période de travail de structuration, de mise en place administrative, de répartition des rôles, de répétitions et de tournées…A chaque jour ses doutes et ses joies, ses instants de creux et de trop pleins, de stress et d’adrénalines… Si cette compagnie est en vie, c’est grâce à la détermination et l’obstination, c’est grâce aussi aux personnes qui nous ont parrainées et aux personnes qui nous ont rejointes prenant en main une partie de notre travail quotidien.
Nous avons aussi sollicité des partenaires financiers. Nous avons été suivis par le Conseil Général 28, le Crédit Agricole, la Direction Régionale de la Jeunesse et des Sports dans le cadre d’Envie d’Agir région Centre jusqu’à l’obtention du premier prix national à l’unanimité du Ministère de la Jeunesse, des Sports et de la Vie Associative en novembre 2007.
Aujourd’hui, la cie a 14 ans. Elle compte de nouveaux partenaires à ses côtés depuis son arrivée en Région des Pays de la Loire en 2007-2008 tels que La ville du Mans (et son festival Le mans fait son cirque), la Région des Pays de la Loire, la DRAC (pour une Goutte de Vertige), le Conseil Départemental (72) et enfin Domfront en Champagne.
Elle est à ce jour persuadée de son utilité publique, et défend une culture créative et populaire.

Motivations artistiques

La Compagnie existe avec la volonté d’innover. Elle investit les murs et les transforme en sol. Elle explore les contraintes de la verticalité en se singularisant de formes déjà connues. Les corps trouvent une nouvelle manière de se mouvoir, de se déplacer et de se rencontrer. La notion de gravité disparaît.
Perturber le spectateur, lui donner la sensation de basculer dans une nouvelle dimension, une dimension où la logique du haut et du bas n’existent pas.
Confusion spatiale, performance physique, jeu d’acteur, fluidité des mouvements, originalité, sont les directions prises par la compagnie Lézartikal.